Les fonds qui permettent d’alimenter en capitaux les entreprises innovantes et les PME régionales, à savoir les FCPI et les FIP, ont levé 763 millions d’euros en 2014, selon le bilan annuel de l’AFG (Association française pour la gestion financière). Cette collecte globale est en progression de 12 % par rapport à 2013. La reprise constatée en 2014 et 2013 ne permet toutefois pas de retrouver encore le niveau de 2008, année où la collecte avait atteint 1,13 milliard d’euros. Le bon résultat de 2014 repose essentiellement sur la reprise de la collecte des fonds bénéficiant d’une réduction d’ISF (+ 17 % par rapport à 2013, à 386 millions d’euros). 97 000 particuliers ont souscrit à des FCPI et des FIP en 2014, c’est 8 % de plus qu’en 2013. Le montant moyen des souscriptions est également en légère progression : 7 890 € en 2014, contre 7 610 € en 2013. Le montant moyen est deux fois plus important pour les fonds ISF (11 420 €) que pour les fonds IR (5 994 €). Le numérique et le secteur médical/biothechnologies sont les deux secteurs privilégiés des FCPI (34 % et 27 % des montants collectés), loin devant l’environnement et l’énergie (13 %).